4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 19:02

- Jésus, avait un pouvoir sur la foule de part son aura personnel, probablement lié à sa qualité de descendant de la lignée royale de David et de guérisseur: on ne cesse de lui demander de guérir, il fuit la foule, les gens cherchent à le toucher, et celà n'est pas sans rappeler la croyance moyennageuse en France, où le roi, représentant de la volonté divine sur terre était censé guérir le jour de son sacre par attouchement les écrouelles(lésions cutanées en regard des adénites tuberculeuses, souvent localisées au cou).

- Mais ce n'est pas ce qui l'interresse, il veut enseigner une nouvelle philosophie religieuse. Mais qui est Jésus?

L'évangile de Luc commence par:

Jésus avait environ trente ans lorsqu'il commença, étant comme on le croyait, fils de Joseph...

Sa mère se nommait Marie, elle est parente d' Elisabeth du clan d'Aaron dont les descendants depuis Moïse ont la charge de grand prêtre du temple. Marie est donc elle aussi probablement "une fille de la maison d'Aaron". D'ailleurs selon l'évangile apocrypte de Joseph, elle avait été emmené pour faire partie des vierges servant au temple, jusqu'à leur première menstruation, où elles quittaient le temple et se mariait. Selon l'évangile selon Luc, Zacharie était sacrificateur "du temps d'Hérode, roi de Judée". Lui et sa femme sont âgés, ils n'ont point d'enfants, selon l'évangile de Luc "elle est stérile". Hors, alors qu'il accomplissait sa tâche au temple, Zacharie devint "muet". On peut supposer qu'il s'agissait de la manifestation d'un accident vasculaire cérébrale qui le rendit aphasique. Quelques temps après, sa femme devint enceinte. Elle refusera de donner à l'enfant comme l'entourage le propose le nom de Zacharie, mais lui donnera le nom de Jean, nom qui n'existe pas dans sa famille, ce qui surprend  tout le monde, car il est d'usage de donner à l'enfant le nom d'un proche ou d'un défunt. Jean est un nom grec. Hors Hérode le grand fut fortement influencé par la culture grec, il rénova Jérusalem par des monuments à l'architecture greque, ce qui le fit détester des juifs. En agissant ainsi, sans doute espérait-elle être dans la grâce d'Hérode dont la paranoïa fit de lui un assassin qui tua tous les descendants de la lignée royale de David, y compris sa propre femme, Mariamne.

Plongeons nous maintenant avec "Wikipédia" dans l'histoire du grand Hérode: Hérode est nommé par le pouvoir romain "roi de Judée en 40 avant Jésus Christ, et décèdera en 4 avant J.C, mais rappelons que la date exacte de la naissance de Jésus est inconnu, et probablement avant l'an 0 choisi comme année de la naissance de Jésus de manière arbitraire. Hérode épousera dix femme, dont l'une dont Mariamne, petite fille d'Hyrcan II, grand prêtre de Jérusalem. Hérode nommera Aristobulle III, frère de Mariamne, grand prêtre de Jérusalem à 17 ans, puis, jaloux de son succès, le fera noyer dans la piscine. Puis en 30 avant J.C, il fera périr les derniers membres de la famille hasmonéenne: son épouse Mariamne, accusée d'infidélité, ses beaux parents, Hyrcan II et sa femme Alexandra. Il assassinera également 45 membres du Sanhédrin. Siméon, selon l'évangile de Luc(chap 2, v 25 à 38) est un homme pieux et il vint voir Jésus lorsqu'il fut présenté au temple pour être circonci au 8 eme jour après sa naissance,il est alors très âgé mais voit en Jésus quelqu'un ayant un grand destin, ce qui laisse à penser qu'il avait des origines d'une famille influente, le seul enfant peut être de la lignée hasmonéenne à laquelle appartenait Hyrcan, ayant échappé au massacre par Hérode. Selon les évangiles apocryptes, Siméon aurait été

Selon un écrit apocrypte, Zacharie(voir wikipedia) serait mort en défendant Marie, dans la partie du temple réservée aux vierges.

Marie, selon des textes apocrypte, est la fille de Joachim et Anne, elle aussi "stérile", son mari s'absente pendant 40 jours, et elle est enceinte à son retour, mais était ce de son mari? 

Selon des textes apocryptes, Joseph est veuf, a un fils Jacques ou des fils, quand les prêtres du temple lui demande de prendre Marie comme fiancée. Mais Marie est enceinte alors que tous les évangiles tombent d'accord pour dire que Joseph ne l'a pas approché. De qui peut-elle être enceinte? Car de nos jours, personne ne peut prétendre de manière sérieuse qu'elle est la seule femme capable avec l'aide de Dieu de se reproduire par parthénogénèse comme certaines algues!N'oublions pas que nous sommes à une époque où culture juive et greque interfère, notamment par la gnose qui résulte d'un synchratisme en mythe grec, égyptien, juif, bref trois évolutions culturelles ayant pour socle Summer (lire:Quand évolution psychologique, histoire et religion ne font qu'un)

Marie est du clan Aaron, la caste des prêtres, beaucoup n'aiment pas Hérode, et une rébellion a déjà été écrasée dans le sang. Et si Marie avait été l'épouse d'Aristobulle, le grand prêtre assassiné à 17 ans? Marie aurait été aussi de la lignée davidique, ce qui pourrait expliquer la crainte d'Hérode en voyant Aristobulle, de la lignée royale hasmonienne épousée une fille de la lignée du roi David, alors que le peuple atteint "un messie de la lignée de David qui le délivre, des romains, d'Hérode dont l'intérêt pour la culture grecque est pour le peuple une hérésie. Cela expliquerai que le temple la protège et qu' après l'assassinat d'Aristobulle, elle se réfugie dans la partie du temple réservée aux vierges. Hors, pour les juifs, les menstruations sont impures et donc une femme menstruée ne peut servir au temple. Marie est très jeune, on propose à Joseph qui est veuf, de la lignée de David, de l'épouser. Mais Marie est enceinte, s'il s'agissait d'un viol, il y a peu de chance qu'elle s'en réjouirait. Mais, à cette annonce, selon l'évangile de Luc elle chante un cantique, le Magnificat:

-"Mon âme exalte le seigneur, Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon sauveur. Parce qu'il a jeté les yeux sur sa servante. Car voici toutes les générations me diront bienheureuse, parce que le tout puissant a fait pour moi de grandes choses...Il a renversé les puissants de leur trône..

Zacharie également est rempli de joie et déclare "et toi, petit enfant tu seras appelé prophète du très haut".Ce que l'on comprend très bien si le véritable père est Aristobulle. Dans le proto évangile de Jacques, quand Zacharie devint muet(ce qui évouqe une attaque cérébral régressive), Samuel le remplaça, Marie à ce moment là avait été admise au temple. Ce Samuel et Aristobulle font peut être une seule et même personne.

Habilement, les prêtres ont fiancé Marie à Joseph, qui, la sachant enceinte, pense dans un premier temps la renvoyer, mais craignant peut être que ses fils ou lui même soient accusés de viol, il se ravise. Marie qui est de Nazareth en Galilée ira caché sa grossesse chez sa parente Elizabeth épouse de Zacharie, dans une ville de Juda. Elizabeth est elle aussi enceinte comme nous l'avons vu plus haut. Mais, alors que Zaccharie est sacrificateur au temple, il envoie son fils Jean baptiste dans le désert. Jean baptiste serait donc, de même que Juda, surnommé "le Zélote" dans l'évangile et qui sera un disciple de Jésus (qui l'aurait trahi et permis son arrestation), lui aussi un Zélote. 

 

"L'enfant croissait, et se fortifiait en esprit. Et il demeura dans les déserts, jusqu'au jour où il se présenta devant

 

Israël"

  Hors le désert, abrite des centres religieux, notamment ceux des zélotes, juifs que tant d'injustices révoltent, et qui se réfugient dans l'exhaltation religieuse, appelant à la repentance car selon eux, le temple est corrompue et "le jugement dernier est proche."La grossesse de Marie, alors que son époux Aristobulle est décédé, est vécu comme un miracle, cet enfant, fils d'un grand prêtre populaire, et d'une mère de la lignée de David, sera le Messie, le sauveur d'Israël. Le meurtre d'Aristobulle par Hérode a révolté Mariamne, à la fois soeur d'Aristobulle et femme d'Hérode.

Désormais, elle conspire elle aussi contre lui. Accusée d'infidélité, peut être est ce elle, sa tante, la soeur de son père, la femme adultère condamnée à être lapidée, et que l'on amène à Jésus, dans le but "de le faire périr' également, s'il contredit les ordres d'Hérode. Mais Jésus répondit" que celui qui n'a jamais pêché, jette la première pierre". Hors Jésus lui même ne jette pas de pierre, et personne ose jeter la première pierre. Hors l'église garda le souvenir de Marie- Madeleine ou Marie de Magdala dite "la femme pêcheresse" qui semble avoir eu un rôle important , serait "l'apôtre aimé de Jésus."Peut être que Jésus épousa ou aima sa tante(amour platonique pour certains), 

Luc nous montre les espoirs que suscita la naissance de Jésus:

 

...il y avait à Jérusalem un homme appellé Siméon. Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation

 

d'Israël, et l'esprit saint était sur lui...Siméon les bénit et dit: Voici cet enfant est destiné à amener la chute et le

 

relèvement de beaucoup en Israël...Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu

 

d'Aser...Restée veuve, et âgée de quatre vingt quatre ans, elle ne quittait pas le temple, et elle servait Dieu nuit et

 

jour dans le jeûne et la prière...elle parlait de Jésus à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.

 

Jésus, a été présenté à Jérusalem au temple, car, dira Luc, "suivant ce qui est écrit dans la loi du seigneur: tout mâle premier né sera consacré qu seigneur", plus exactement, selon la loi de Moïse, tous les premiers nés de la tribu de Lévi était destiné au temple.(.linkd'Abraham à Moïse)

-Puis "lorsqu'ils eurent accompli tout ce qu'ordonnait la loi du seigneur, Joseph et Marie retournèrent en Galilée, à Nazareth, leur ville."(Luc chap2 - v39).

Jésus aurait donc eut un enseignement du judaïsme orthodoxe en tant que futur prêtre puisque premier né de la tribu de Lévi, une influence zélote, par Zacharie qui le protégea, et le fils de Jean baptiste qui apparait comme un zélote, vivant dans le désert, vétu d'une peau de chameau, les zélotes pratiquant un ascétisme très poussé, voir suicidaire. Jésus dans un premier temps tiendra des discours apocalyptique, jeunera dans le désert, mais, comme nous le verrons plus tard, il deviendra un bon vivant, l'ascétisme ne l'attirant guère, très pragmatique, se souciant des plus pauvres et désirant protéger la vie et se souciant des jeunes générations, refusant une révolte devant le sacré roi. Sans doute, si Mariamne était l'épouse du grand Hérode, fervent admirateur de la culture grecque, Jésus fut-il influencé également par la gnose grecque(conception de la création commune aux grecs et aux juifs, Jésus se nommant "fils de l'homme" et non "fils de Dieu", c'est à dire une incarnation de l'esprit du premier Adam parfait crée par Dieu). Il pensait non pas être destiné à rétablir le royaume de Judas, mais destiné à conduire la palestine des juifs et non juifs vers une spiritualité commune d'un judaïsme rénové, ouvert à tous ceux aimant le Dieu d'amour du prophète Amos, qu'ils reconnaissent comme père spirituel et solidaires entre eux comme fils spirituels d'un même Dieu, un Dieu d'esprit asexué, un esprit qui est celui d'un couple parfait, unit par la chair et l'esprit pour ne former qu'un et perpétuer la vie.(lire: Jesus l'homme qui mourut pour avoir été féministe cliquer..).

Luc nous renseigne sur l'enfance et l'adolescence de Jésus(chap 2, v41à52):

 

Les parents de Jésus allaient chaque année à Jérusalem, à la fête de Pâque. Lorsqu'il fut âgé de 12 ans, ils y montèrent,

 

selon la coutume de la fête. Puis,quand les jours furent écoulés, et qu'ils s'en retournèrent, l'enfant Jésus resta à Jérusalem.

 

Son père et sa mère ne s'en aperçurent pas. Croyant qu'il était avec leurs compagnons de voyage, ils firent une journée de

 

chemin, et le cherchèrent parmi leur parents et leurs connaissances. Mais ne l'ayant pas trouvé, ils retournèrent à Jérusalem

 

pour le chercher.

 

Au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant. Tous

 

ceux qui l'entendaient étaient frappés de son intelligence et de ses réponses. Quand ses parents le virent,ils furent saisis

 

d'étonnement, et sa mère lui dit: Mon enfant, pourquoi as tu agi de la sorte avec nous? Voici, ton père et moi nous te

 

cherchions avec angoisse. Il leur dit: Pourquoi me cherchiez vous? Ne saviez vous pas qu'il faut que je m'occupe des

 

affaires de mon père? Mais ils ne comprirent pas ce qu'il leur disait. Puis il descendit avec eux pour aller à Nazareth, et il l

 

eur était soumis. Sa mère gardait toutes ces choses dans son coeur.


En fait, à l'âge de 12 ans, Jésus sut peut être qu'il était le fils du grand prêtre Aristobulle et par conséquent, désira s'instruire du passé de son père et se consacrer à poursuivre son enseignement. Les idées dévelloppées, jusque là, ne sont qu'hypothèses, basées sur wikipedia comme source, mais c'est en tout cas une hypothèse qui semble bien plus crédible que l'enseignement surrané des églises. D'autre part, l'âge adulte permettant de s'exprimer chez les juifs est de 13 ans, Jésus apparaît donc comme précoce et comme une future personnalité, puisque les prêtres le alissent s'exprimer à 12 ans. Il semble donc que l'on attendait beaucoup de lui, il ne commanecera son enseignement cependant qu'à 30 ans, ce qui laisse à croire qu'il vécut peut être caché au sein des zélotes.

 

-Mais le plus important pour nous, n'est pas qui était-il , mais qu'enseigna t-il?

 

Car Jésus était las d'être considéré comme le futur messie, roi dirigeant une révolte assurée du succès car voulue par Dieu, y compris pour les zélotes la destruction du temple et de Jérusalem, bref "une star" de son époque. Aussi résolut-il de satisfaire les besoins de "miracles" de ses contemporains, pour augmenter son influence et enseigner ce qui devait sauver la Palestine du chaos: une nouvelle éthique religieuse basée sur le partage et l'honnêteté. Il s'entoura de disciples et leur dit "aller chasser les démons en mon nom", il s'agissait en fait de chasser des angoisses profondes donnant lieu à des scènes d'hystérie dans ce monde agité par le meurtre, folie religieuse, révolte, représaille, et où rêgnait la  misère. On peut même suspecter des "mises en scène" de prestigitateur plutôt que de guérisseur. Ainsi, un paralytique se lève quand Jésus lui dit "lève toi et marches!", un aveugle retrouve la vue...Et, dira t-il, il est plus facile de dire à un paralytique "lèves toi et marches que de "remettre des pêchés", c'est à dire obtenir un repentit sincère.

Cet aspect "montreur de foire " de Jésus, explique les passages bibliques suivants:

Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et selon la coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture, et on lui remit le livre du prophète Isaïe. L'ayant déroulé, il trouva l'endroit où il est écrit: L'esprit du seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint, pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; il m'a envoyé pour guérir ceux qui avaient le coeur brisé. Pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libre les opprimés, pour publier une année de grâce au seigneur(...)

Tous ceux qui étaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui. Alors il commença à leur dire: aujourd'hui cette parole de l'écriture, que vous venez d'entendre, est accomplie. Et tous lui rendaient témoignage; ils étaient étonnés des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche...Jésus leur dit: sans doute vous m'appliquez ce proverbe: médecin guéris toi toi même; et vous me direz: fais ici, ce que tu as fait à Capharnaüm. Mais(...) aucun prophète n'est bien reçu dans sa patrie.(...)Il y avait plusieurs veuves en Israël, du temps d'Elie,lorsque le ciel fut fermé trois ans et six mois et qu'il y eut une grande famine sur  toute la terre; et cependant Elie ne fut envoyé vers aucune d'elles, si ce n'est vers une femme veuve, à Sarepta, dans le pays de Sidon. Il y avait aussi plusieurs lépreux en Israël du temps d'Elisée, le prophète; et cependant aucun d'entre eux ne fut purifié, si ce n'est Naaman le syrien.Ils furent tous remplis de colère dans la synagogue...le menèrent jusqu'au sommet de la montagne sur laquelle la ville était bâtie, afin de le précipiter en bas. Mais Jésus passant au milieu d'eux s'en alla.(luc chap 4)

Et Jésus dans un premier temps multiplia les tours de magiciens, les siens le crurent fou, sa mère et ses frères tentèrent de le ramener chez lui, mais la foule les empêcha d'approcher et Jésus déclara: "ma mère et mes frères ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et la mette en pratique. Par la suite l'évangile de Luc se fait plutôt écho d'une philosophie enseignée par la parabole, une petite histoire comme on raconte de nos jours aux enfants à qui l'on veut enseigner un principe.

La colère de ceux qui l'écoutèrent dans la synagogue de Nazareth, tient au fait que Jésus s'avoue incapable de faire des miracles dans son pays, pour la bonne raison qu'il ne peut abuser des proches qui lui font confiance, et peut être également s'il a un complice qui est lui aussi de Nazareth, le superfuge serait vite découvert..Mais ce qui provoque une réaction violente de la part de son auditoire, est le fait qu'en plus, il laisse sous entendre que des prophètes respectés ont fait de même: jouer les montreur de foire pour être entendu, puisque tous leurs "miracles" se passaient loin de chez eux(Elie secourt aucune veuve en Israël mais à Sarpta, ni guérit aucun lépreux d'Israël sauf un syrien), et étaient en fait des "tours"!

- Première provocation jugée hérétique de Jésus!

lire aussi:linkl'enseignement de Jésus.

 


Partager cet article

Published by mariejeannejourdan - dans histoire religion
commenter cet article

commentaires

auteur du site- 04/02/2011


commentaire sur l'enseignement de Jésus:
Jésus prône une société de partage:quand les apôtres veulent renvoyer une foule de 5000 hommes qu'ils ne peuvent nourrir, Jésus refuse et innove en demandant à ses apôtres de partager les cinq
pains et deux poissons dont c'est pourvu chacun des dix apôtres et il y eut des restes.
Cela ne peut être possible qu'en réalisant une soupe de pain et poisson, démontrant ainsi que même en ayant peu, on peut encore partager et rester unis.
Dans la parabole du bon samaritain, il donne une leçon de "nationalisme démocratique": le respect de l'autre et la solidarité communautaire basée sur l'acceptation de celui qui sait faire preuve
d'altruisme envers les autres membres de la communauté.
Rejeter celui corrompe la société "mieux vaut couper une branche que de laisser l'arbre pourrir."
"Laissez venir à moi les petits enfants", il enseigne d'abords à celui qui a un esprit "neuf", sans préjugés et réceptifs, de même il dira préférer enseigner à celui qui n'est pas conditionné par
une éducation religieuse depuis son enfance.
Il veut que les femmes puissent s'exprimer dans la société, félicite celle qui préfère discuter avec lui plutôt que de se consacrer aux tâches ménagères uniquement, et exprime le souhait que Marie
de Magdala, sa compagne, soit un disciple à part entière,et s'oppose à Pierre pour qui, une femme ne peut s'exprimer en public.
Il soulage les souffrances physiques et morales, c'est un "guérisseur", et lutte contre les préjugés discriminants


Présentation

  • : Cartographie
  • Cartographie
  • : cartographies géopolitiques crées d'après le roman "le temps des révélations".voir site: http://marie_jeanne_ jourdan.publibook.com Roman à thèmes: sociologie, philosophie religieuse, cataclysme planétaire et organisation sociale à l'échelle planétaire permettant d'y faire face.
  • Contact

Profil

  • mariejeannejourdan
  • Ce blog décrit le monde utopique des "écolo-babistes", d'après le roman le temps des révélations, édition site publibook.
  • Ce blog décrit le monde utopique des "écolo-babistes", d'après le roman le temps des révélations, édition site publibook.

Recherche

Pages

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog